News - Bonnes pratiques pour l’utilisation de matériaux recyclés dans les secteurs routier et civil : le projet REFIBRE-LIFE

Nereide logo

  

  EC life

LIFE15 ENV/IT/000268

Bonnes pratiques pour l’utilisation de matériaux recyclés dans les secteurs routier et civil : le projet REFIBRE-LIFE

Le 6 juillet, Ancône tiendra la convention promue par le projet européen REFIBRE-LIFE en collaboration également avec le projet LIFE NEREIDE. Leur objectif commun : créer des asphaltes extrêmement durables, performants et silencieux, avec l’utilisation de matériaux recyclés tels que le caoutchouc et les fibres textiles provenant de pneus en fin de vie et de fraisages d’asphalte

 

5 juin 2017 – Réutiliser la fibre textile des pneus usagés non réutilisables au niveau industriel. C’est dans ce but qu’est né le projet de recherche européen « Refibre - LIFE ». Elle entend développer la réutilisation des fibres textiles issues de la valorisation des PUNR pour la production d’asphaltes renforcés et de composés élastiques au niveau industriel.

Le 6 juillet, Ancône accueillera la réunion « Bonnes pratiques pour l’utilisation des matériaux recyclés, implications et politiques. Exemple d’application dans le secteur routier et civil ». Le congrès est promu par le projet Life Refibre en collaboration avec l'Université Polytechnique des Marches et Legambiente Marche en collaboration avec Fabbioni&Partner et le Projet Life Nereide.

Les deux projets financés par la Communauté européenne dans le cadre du programme LIFE partagent les mêmes objectifs. Les deux projets visent à obtenir des revêtements routiers aux performances améliorées par rapport au bitume traditionnel en utilisant des matériaux recyclés à partir de pneus usagés non réutilisables. Le projet Refibre veut atteindre ses objectifs grâce à l’utilisation d’un textile de renfort récupéré des PUNR dans un conglomérat de bitume de base (liant) pour rendre le revêtement routier plus résistant à la fatigue. Cela permet de prolonger sensiblement la durée de vie moyenne de la chaussée. Le projet Nereide, au contraire, vise à développer des revêtements routiers silencieux grâce à l’utilisation de poudre de caoutchouc provenant des PUNR et des fraisages d’asphalte. Au cours de son intervention, le professeur Gaetano Licitra de l’ARPAT, présentera les objectifs du projet NEREiDE et les synergies possibles entre les deux projets LIFE.

La réunion discutera spécifiquement des aspects liés aux politiques, à savoir : comment les preuves scientifiques et les projets menés dans plusieurs contextes peuvent avoir une influence et modifier les politiques, et les règles et règlements de référence pour favoriser des comportements plus vertueux. Dans ce contexte, les politiques des marchés publics écologiques (MPE) ont un rôle clé à jouer. Les marchés publics écologiques sont les « achats verts » de l’administration publique. Ils peuvent constituer un véritable moteur pour l’utilisation des matériaux récupérés des PUNR dans le secteur public. Une extension à grande échelle des technologies au cœur des deux projets LIFE permettrait d’obtenir des revêtements routiers présentant des caractéristiques améliorées (réduction des émissions sonores, durée plus longue, performances optimisées et réduction de la consommation d’énergie grâce à des températures de pose de l’asphalte plus basses). En même temps, ils constitueraient un domaine d’application valable pour la poudre de caoutchouc recyclé et principalement pour le tissu de renfort du pneu, qui sont actuellement destinés à la mise en décharge ou à la revalorisation énergétique.

 

Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn Share on Google Plus

Archives